01 novembre 2007

O Furo

Bienvenue sur Le Blog de Gaiya

Pourquoi Gaiya me direz-vous… Gaiya signifie « Terre mère » en japonais et comme ce blog va être dédié à des recettes de cosméto naturelle inspirées des rituels Japonais (même si ce n’est pas exhaustif), ça me paraissait faire sens. En plus c’est joli Gaiya à prononcer, c’est un beau prénom pour les apprenties geishas que nous sommes.

Ce blog a pour but de nous aider à devenir des kawai, des « mignonnes » en japonais. Bien sûr je ne prétends pas être une spécialiste du Japon, je n’y ai même jamais mis les pieds mais cette civilisation m’inspire aussi bien en beauté cosmétique qu’ailleurs (mode, streetwear, musique, style de vie…).

Mes recettes s’inspirent donc de soins traditionnels japonais revus au goût du jour et souvent adaptés en fonction des produits dispo en Europe. Certains ingrédients de base qu’on trouve dans toutes les épiceries au Japon sont difficiles d’accès voir quasi introuvables (ou hors de prix ) chez nous, c’est pourquoi je remplacerai souvent ces produits par d’autres aux mêmes propriétés (en provenance d’Afrique du nord par exemple : on ne va pas refaire le monde et c’est quand même plus près).

J’ai choisi de consacrer mon premier billet à l’art du Furo, le bain aux milles vertus que prennent les japonaises pour dilater les pores et libérer la peau des toxines que la vie citadine lui inflige. Selon la tradition, bien sûr, ces bains permettent  aussi de se purifier l’âme, après une longue journée de boulot, pourquoi pas… les spas les plus luxueux vous le propose mais rien n’empêche de faire la même à la maison, comme moi.

Les japonaises ont aussi coutume de prendre des bains au  nuka, son de riz pour purifier la peau et la rendre lumineuse. J’ai donc concocté un lait de bain gommant au son de riz inspiré des recettes de lait de bain de par chez-nous (voir les copines blogueuses) :

La Recette :

            1 tasse de bicarbonate de soude

            2 tasses de son de riz   

            1 tasse de lait en poudre

            30 ml de hv sésame et camélia
            Feuilles de thé vert mixées avec des roses et de camomille

            argile rose ou mieux infusion d’hibiscus pour colorer

            extraits de jasmin et d’amande

Vous pouvez soit disperser ce lait de bain directement dans votre eau, soit confectionner avec des petits sachets d’étamine ou d’organza que vous vous passerez ensuite sur le corps pour un effet exfoliant garanti.

J. Fairley recommande aussi des infusions de bain : c’est très facile à faire. Il suffit de coudre des petits sachets que vous remplissez de feuilles de thé vert, de son de riz et de pétales de fleurs séchées, délicatement parfumé aux feuilles de patchouli ou à l’extrait de fleurs de lotus.

Le thé vert, anti-oxydant naturel, prévient du vieillissement cutané. C’est aussi un énergisant connu. Je vous recommande le bain au thé vert, ça vous donne la pêche pour la journée.

Mon pti + : Pour vous initier à l’art du Furo, faites couler un bain à la température de 39°, et avant de vous immerger pour ne plus penser à rien, diffusez de l’huile essentielle de santal ou de pin pour les énergies.

Bon je vous met la photo mais sur celui-ci je n’avais plus de son de riz donc ce sera sans (j’ai remplacé par des sels marins) avec son petit thé de bain : pour se la jouer étoile filante ! et en images !

En vrac : des pierres de bain au pamplemousse et ses pti coeur assortis pour les nuits calines, un lait de bain poudré, des thés de bains et une crème de bain onctueuse au pavot et à la poudre de riz

Posté par ionaa à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur O Furo

Nouveau commentaire